Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Calendrier Calendrier


TrigOn(en construction)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

TrigOn(en construction)

Message  lechatsurletOit le Jeu 22 Mar - 11:55

Manipulation : La voie de TRIGON I



"IL est venu à nous, Il nous a demandé de l'aimer. Nous lui avons donné notre amour, et bien plus encore."



Accès : RESTREINT (à la discrétion du M.J.)


Nous ne savons que peu de chose de cette discipline développée par une élite parmis les résonants. La voie de Trigon, ainsi appelée par la Confrérie des Soeurs de Trigon, se rapproche de la faculté de soigner les blessures par le touché.
"Les soeurs de Trigon" semble être un culte dédié à une entité non-connue : "TRIGON", son culte est né dans l'Antiquité, en grèce. Le vieux culte est entièrement composé de femmes. Nous ne connaissons, pas à ce jour , la position des soeurs de Trigon dans le conflit qui nous oppose aux créatures supra-naturelles. En fait , nous ignorons totalement si elles peuvent représenter une menace pour les résonants.
Avant sa disparition, Théron Marks a pu cotoyer, l'une d'elles, et éditer un lexique de leurs étranges capacités dont en voici un résumé.


Notes de Joseph. J . HAMILTON


Modificateur de difficulté : volonté 8 ou plus = - 1 à la difficulté
Groupement dés : 1 attribut de "résistance" au choix + voie de Trigon + empathie
Pré requis : empathie 000, méditation 00 (contact: soeurs de trigon) et médecine 00.
Time to use : non applicable
Coût : le niveau utilisé en points de Résonance


Effets :

La voie de trigon se rapproche de la capacité de soigner par apposition des mains. Excepté que dans ce cas, les blessures et maladies semblent être transférées de la victime au résonant qui utilise cette capacité. les stigmates du transfert sont alors visibles sur le visage et le corps de la soeur de Trigon. Il semble qu'il ne s'agisse que d'un transfert et non pas d'un véritable soins. L'utilisateur de cette discipline - et donc de ces soins empathiques - pourrait donc à priori en mourir. Cependant, l'adepte de TriGon semble être capable de régénérer plus rapidement les blessures ainsi acquises.
Les témoignages, évasifs, de Théron Marks, parleraient d'une capacité de résurrection. La soeur de trigon doit être à même de toucher la victime, elle effectue un jet de compétence, le nombre de succès ( diff:8 ) indique le nombre de niveaux soignés. la soeur de trigon doit ensuite passé un temps à sa propre récupération.
Par simple contact, l'adepte a une connaissance exacte des blessures et pathologies physiques ou mentales (accessibles selon son niveau).





"elles ne savaient pas ce qu'elles faisaient"







DE LA RECUPERATION : pour se soigner, des blessures acquises en utilisant la voie de Trigon, le résonant dépense ses points de résistance mentale : 1 point de R.M / 1 niveau soigné.
Dans le cas de maladies ou de maladies mentales temporaires et définitives, le M.J. applique un coût fixe (à sa discrétion).

DES ATOUTS et HANDICAPS :
Ils sont considérés comme définitifs pour établir la difficulté en cas de modification par l'adepte de TRIGON.

DE LA MEDITATION :
Méditer aux côtés d'un adepte de Trigon, permet de faire passer la difficulté de 8 à 7. en outre l'adepte de Trigon est capable d'agir sur les méditants, c'est à dire qu'il peut répartir les points de résistance mentale à sa guise. Par ce biais, un joueur peut excéder son niveau normal de P.R.M...
Il est à noter, qu'il n'y a pas de jets à effectuer et que l'acceptation des méditants n'est pas nécéssaire.

DE LA VOLONTE : En consommant 1 point de volonté, tout personnage peut augmenter ses attributs de Vigueur, de Résolution, Calme ou sa défense de 2 points. Un adepte de Trigon peut consommer 1 point de volonté pour augmenter sa résistance mentale de 2 points.

------------------------------------------------------------------------------------


Description :



Niveau 0 : "L'Aurore"
L'adepte de Trigon est capable de "soigner" les dommages contendants.

Niveau 00 : "Le Cheminement"
L'adepte de Trigon est capable de "soigner" les dommages léthaux et les maladies "humaines".
Le personnage est à même de restaurer les points de résistance mentale d'autrui par simple contact.
Le nombre de succès donne le nombre de points restaurés.

Niveau 000 : "La Découverte ou l'Ignorance"
L'adepte de Trigon est capable de "soigner" les dégâts aggravés(*) , à ce niveau, l'adepte est aussi capable de soigner des créatures surnaturelles victimes de dégâts physiques standards.
En outre, le résonant est capable d'éradiquer les maladies mentales chez les humains. Il lui faut une journée complète (12h00) d'apposition des mains et autant pour sa propre récupération.
Coût pour une maladie mentale temporaire : 5 points de R.M
Coût pour une maladie mentale définitive : 10 points de R.M

*A ce niveau, l'adepte par simple contact peut échanger sa vie pour en sauver une autre, même si cette dernière est morte. La mort doit être récente. il n'y a pas de jets à effectuer - il s'agit bien de la mort du personnage qui donne sa vie pour en sauver une autre.
NB : le personnage est à même maintenant de restaurer les points de résonance d'autrui par simple contact (Le nombre de succès = le nombre de points restaurés).


Niveau 0000 : "L'Acceptation"
Les maladies mortelles telles que le sida, le cancer peuvent être soignées. Le joueur a accès aux feuilles des PJ ou PNJ pour tout ce qui concerne la volonté, la moralité, la résistance mentale, les points de résonance, les atouts et handicaps physiques ou mentaux, la santé et sa répartition, les niveaux d'attributs pour peu qu'il y ait un contact physique.

A ce niveau, l'adepte est capable de ramener quelqu'un au seuil de la mort (santé à zéro ou mort depuis moins de 30 min). Le choc physique est tel qu'il oblige l'adepte de Trigon à effectuer un jet de vigueur pur.
    - s'il n'y a aucune réussite, l'intensité de l'effort subit par le corps est telle que le résonant meurt (La volonté peut être utilisée).
    - une réussite ou plus : le résonant survit à sa propre mort.



"il est venu à moi, et je l'ai aimé comme la putin aima le Christ"



Extra : La Chaine
Il s'agit dun phénomène de propagation de l'onde, elle fait entrer l'environement en résonance.
Effet :
Si d'autres personnages touchent l'adepte effectuant un soin empathique, ce dernier peut dissiper les blessures sur toutes les personnes le touchant, la technique de la chaine peut s'appliquer à tous les niveaux de la voie de Trigon ci-dessus.



Niveau: 00000 : "L'Eveil"
L'adepte de Trigon semble être capable de diagnostiquer les maladies passées et le devenir d'une entité, que ce soit pour un humain ou non. L'aura , la nature même, et les faiblesses sont alors connues par simple contact.

Le personnage est à même de modifier la moralité d'un individu : le nombre de succès doit être supérieur au niveau de résolution de la cible" pour accroître ou diminuer la moralité d'un point.
A ce niveau, un contact physique avec une autre créature vivante permet à l'adepte de se soigner lui-même. Ce transfert d'énergie vitale peut-être mortel pour la victime.
Effet :
Pour aspirer l'énergie vital : Empathie + 1 attribut de "résistance" au choix + voie de Trigon (diff : 8 )
Il faut plus de succès que la vigueur de la cible. les succès excédentaires sont autant de points de santé gagnés par l'adepte et perdus par la cible.
Cette technique est aussi utilisée pour transférer ses maladies mentales. L'adepte de Trigon transfert alors ses propres folies sur une victime (mais cette fois-ci, le rempart est la résolution de la cible).
A ce niveau, seuls les animaux et les humains peuvent être pris pour cible.

Niveau 00000 0 :

Niveau 00000 00 :

Niveau 00000 000 :

Niveau 00000 0000 :

Niveau 00000 00000: TrigOn le terrible






"Je sais qu'Il est là, Il est en moi.
Il me veut et je le veux. Je veux le sentir en moi.




TrigOn sommeille, il rêve et il attend."





.


Dernière édition par le Ven 30 Mar - 10:55, édité 1 fois
avatar
lechatsurletOit
Gardien de BrOcéLiande

Masculin

Age Age : 46
post post : 282

Revenir en haut Aller en bas

Re: TrigOn(en construction)

Message  lechatsurletOit le Mer 28 Mar - 1:48

Manipulation : La voie de TRIGON II


Dernière édition par le Sam 31 Mar - 13:10, édité 2 fois
avatar
lechatsurletOit
Gardien de BrOcéLiande

Masculin

Age Age : 46
post post : 282

Revenir en haut Aller en bas

Re: TrigOn(en construction)

Message  lechatsurletOit le Mer 28 Mar - 1:49

.

Les soeurs de trigon, la Génèse





la Grèce : un nOuvel espoir



La bataille des Thermopyles


A. Sparte : fantasmes et réalités:

Vaincre ou mourir ?:

Lorsque «le Père de l'Histoire», Hérodote d'Halicarnasse - qui était un sujet de l'Empire perse -, entreprit de rédiger sa monumentale Enquête en neuf livres, sur les tenants et les aboutissants des Guerres médiques et la description de l'immense Empire perse «vaincu» par les Grecs, son propos était moralisateur et patriotique.
De larges extraits furent lus aux Jeux Olympiques. En fait, nous ne le répèterons jamais assez, on sait que, pour l'«historien» antique, l'Histoire est un matériau plastique qui doit se plier aux arts dramatique et rhétorique. Hérodote est donc allé à Athènes, écouter les Athéniens et leur version de la bataille de Marathon (490); il est allé à Sparte, interroger les Spartiates et entendre leur version de la bataille des Thermopyles (480). Ceux-ci ont embelli l'héroïque sacrifice de Léonidas et de ses hommes, ciselant un pur joyau d'honneur et de patriotisme. «Passant, va dire à Sparte que nous gisons ici pour obéir à ses lois», proclame l'inscription.
Mais quelles lois ? Vaincre ou mourir ? Certes non.
Sparte était un Etat aristocratique et guerrier, qui dominait par la force brutale une population de serfs - les Ilotes - descendants des précédents occupants du pays. Mais elle était économe de la vie de ses soldats. Au cours des siècles, sa démographie vacillante fut un problème constant.

Mourir au champ d'honneur, oui. Mourir stupidement, non.

Comme tous les Etats aristocratiques (p. ex. Rome avant les Scipions), les ambitions de Sparte sont nettement limitées dans l'espace : continuer à diriger la Ligue du Péloponnèse. Sparte se doit à ses Alliés, rien de plus - elle n'a que faire des fourbes Athéniens, des lointains Thébains, etc.

Reste le splendide mythe de Sparte ! Sparte et le communisme spartiate, qui séduiront des intellectuels athéniens comme Xénophon et Platon. Xénophon y envoya ses fils parfaire leur éducation, tandis que Platon imaginait les Gardiens de sa République idéale comme une caste militaire pratiquant la communauté des enfants et des femmes, lesquelles partageraient avec les mâles les travaux d'Arès (PLAT., Rép., V, 466d). Le modèle de Sparte s'imposera à certains révolutionnaires de 1789, mais aussi aux doctrinaires nazis et communistes. Dans le discours sur la Spartakiade des Peuples de l'ex-U.R.S.S., le concept de Sparte - soit la sélection des meilleurs - avait fini par remplacer celui de Spartacus, l'esclave révolté.


L'arc contre la lance:

En fait, aucune loi, à Sparte, ne fait obligation à ses hoplites de vaincre ou mourir. Pour justifier la mort tragique de Léonidas il faudra fabriquer de toutes pièces et a postériori un oracle delphique («Sparte vivra, mais son roi mourra»). Si, du fait de la dégradation sociale qui sanctionne les lâches, la mort est bien préférable à la fuite honteuse, il est certes permis d'opérer une retraite stratégique. En 479, l'année qui suit la bataille des Thermopyles, un officier spartiate imitant à Platée l'exemple de Léonidas, refusera de reculer, de céder à la pression des Perses. Et se fit tuer sur place avec ses hommes, inutilement. Son «geste héroïque» lui valut la désapprobation de ses pairs spartiates. Deux poids, deux mesures ?
Ici va naitre, en tout cas, la réputation du spartiate-qui-ne-se-rend-pas. Aussi quand, en août 425, dans l'île de Sphactérie, le démagogue Cléon obtint la reddition des 300 Lacédémoniens (dont 120 Spartiates) qu'il avait encerclés, le monde grec tout entier n'en crut pas ses yeux, ou plutôt ses oreilles puisque CNN n'existait pas encore (THUCYDIDE, IV, 32-41). Euripide, dans Héraclès furieux, alla même jusqu'à célébrer la supériorité sur l'hoplite de l'archer Héraclès, qui tue à distance, sans s'exposer lui-même. En effet, la victoire athénienne fut obtenue autant par la faim que grâce à l'habileté des archers mercenaires étoliens qui décimaient les formations lacédémoniennes.
Quand on aura rappelé qu'Euripide écrivait, justement, pour un public de citoyens servant dans le corps des hoplites (1), le lecteur mesurera tout le poids de cette défaite spartiate et la leçon qu'en tirèrent les stratèges du temps.

Des combattants rompus à l'art de la guerre
Comme dans notre Moyen Age occidental, les Grecs avaient coutume de se battre en des endroits convenus, favorables à l'évolution de la phalange, selon des règles et un rituel précis (2). Pendant les Guerres léliennes (VIIe s.) les belligérants avaient même d'un commun accord déclaré prohibées toutes les armes de jet (flèches, javelots, balles de fronde). Les hoplites étaient un peu comme ces costauds des fêtes villageoises, qui se donnent des coups sur la tête, chacun à son tour, jusqu'à ce que l'un des deux s'écroule. Pourtant, les Spartiates sont aussi de fins manœuvriers, rompus aux coups de mains et aux actions de commandos. Tout ce que nous savons de l'éducation spartiate tend à le confirmer : il est permis aux jeunes gens de voler, à condition de ne pas se laisser prendre. Ceci n'étant pas un constat hypocrite, mais une volonté pédagogique d'enseigner la ruse, l'endurance, la survie dans une troupe où la logistique brille le plus souvent par son absence.

La kryptie
Un des rites d'initiation des adolescents spartiates est la kryptie - qu'on traduit par «le [massacre] secret [des Ilotes]». Ce rite consistait à exclure momentanément de la communauté des jeunes gens armés seulement d'un poignard, qui, nus, vivront «sur le pays», égorgeant des serfs trop arrogants, donc suspects. En fait les informations que l'on possède sur la kryptie sont contradictoires (3). Ce qui est normal, vu son nom même de «secret». Confrérie initiatique liée à l'irènie (l'éphébie spartiate), police politique... Henri Jeanmaire a comparé ce rite à ceux qui se pratiquaient encore dans les tribus d'Afrique noire au début du siècle, dont les Hommes-Léopards sont restés le plus célèbre exemple.

La diamastigôsis
Au temps de sa gloire, Sparte connut un rituel consistant, pour les jeunes gens, à voler des fromages placés sur l'autel de la déesse - lesquels fromages étaient défendus par des gardiens armés de bâtons. Jeu viril, qui n'allait pas sans plaies et bosses, mais jeu de guerriers.
En revanche, ne mérite qu'un haussement d'épaules le célèbre rituel de la flagellation longue, la diamastigôsis exécutée en l'honneur de la déesse protectrice de la ville, Artémis Orthia. Tous les ans les jeunes Spartiates se laissaient fouetter jusqu'au sang devant l'autel de la déesse, en dissimulant leur souffrance. Encouragés par leurs parents et amis, certains se seraient laissé battre à mort. Aristote, qui n'appréciait guère la sévérité des Spartiates, n'en parle nulle part dans le livre qu'il leur consacra. En fait, comme l'a montré Bosanquet (4), ce rite ne nous est connu que par des auteurs d'époque romaine (Plutarque, Pausanias, Cicéron, Sénèque, Stace). Sous l'Empire romain, un cercle de réactionnaires qui prétendaient remettre à l'honneur les «usages du bon vieux temps», inventèrent de toutes pièces cette flagellation plus cruelle que l'originale. Au Ier s. de n.E., probablement déjà sous Auguste, Sparte était devenue «le Club Med' de l'Empire» - l'expression, qui dit bien ce qu'elle veut dire, était de notre ami Jacques Van Herp - et l'on installa devant le temple de la déesse des sièges destinés aux notables. Et au IIIe s. (5), pour accueillir la foule des curieux, l'on y construisit des gradins en pierre que les fouilles de l'Ecole anglaise ont mis à jour : le supplice des jeunes garçons était devenu une attraction touristique, Sparte ayant depuis près de 400 ans cessé d'être une puissance militaire.

De nombreux romans historiques (6) feront leurs choux gras de cette coutume d'un pittoresque barbare, qui prouvait seulement la dégénérescence de Sparte. Un médecin, le Dr Charles Seltman, précise que la flagellation longue et prolongée ou diamastigôsis aurait à coup sûr détruit l'équilibre nerveux des cadets. Et le décès sanctionnant l'hémorragie rénale ou hépatique qui résulte fréquemment de ce genre de traitement aurait décimé la jeunesse spartiate. La Sparte classique des VIIe-IVe s. n'aurait jamais pu se permettre le luxe d'ainsi gaspiller son potentiel militaire, elle qui prenait toujours soin de n'exposer dans des combats difficiles que des hommes mariés, ayant déjà un héritier.

Chronologie de la bataille des Thermopyles (16-24 août 480),
d'après Apostolos Dascalakis (7)
(16 août) Thermopyles, 1er jour / Dans le camp d'Alpenoi-Thermopyles, Léonidas procède depuis quatre jours (approximativement) à la réparation du mur phocidien tout en essayant d'attirer des alliés.
Artémision / Vers la tombée du jour, la flotte perse arrive au cap Sépias. - Les Grecs à Artémision sont informés par les torches de Skiathos que les trois bateaux observateurs ont été capturés ou détruits. - 200 vaisseaux perses contournent l'Eubée pour bloquer l'Euripe. - 53 trières athéniennes se portent à la défense du détroit de Chalcis.
(17 août) Thermopyles, 2e jour / Léonidas poursuit ses préparatifs aux Thermopyles.
Artémision / Un vent puissant, accompagné d'une violente tempête, retient la flotte perse au cap Sépias et détruit plusieurs vaisseaux perses.
(18 août) Thermopyles, 3e jour / L'armée de Xerxès arrive de Thermè en Malide après douze jours de marche. Les Grecs décident en conseil de guerre de tenir leurs positions pour défendre le défilé (dans la nuit du 3e au 4e jour probablement).
Artémision / La tempête fait toujours rage. - La flotte perse est confinée à Sépias.
(19 août) Thermopyles, 4e jour / Xerxès fait des préparatifs dans l'attente de la flotte. - Les Phocidiens sont envoyés pour monter la garde aux sentiers (datation approximative).
Artémision / La tempête se poursuit. - La flotte perse demeure toujours à Sépias.
(20 août) Thermopyles, 5e jour / Xerxès poursuit ses préparatifs dans l'attente de l'issue du combat sur mer. Les Grecs effectuent de leur côté des préparatifs.
Artémision / La tempête s'apaise. - La flotte perse navigue vers les Aphètes. - Les commandants de la flotte grecque décident de passer à l'attaque. Le premier engagement sur mer se produit en fin d'après-midi. Les adversaires regagnent leurs positions de départ à la tombée de la nuit.
(21 août)

Thermopyles, 6e jour / Xerxès poursuit toujours ses préparatifs dans l'attente de l'issue du combat sur mer. Les Grecs, aux Thermopyles, s'attendent à l'attaque.
Artémision / Un orage qui éclate pendant la nuit, de pair avec un soulèvement des eaux, cause des dégâts à la flotte perse mouillant aux Aphètes et détruit près des Koila ceux des vaisseaux qui essayaient de contourner l'Eubée. Les 53 trières athéniennes assignées à la garde du détroit de Chalcis, retournent à l'Artémision. - Tard dans l'après midi, la flotte grecque se porte à l'attaque. - 2e combat naval et destruction d'une escadre de vaisseaux ciliciens.
(22 août)

Thermopyles, 7e jour / Xerxès passe à l'attaque. - Première bataille des Thermopyles; durée du matin au soir.
Artémision / Pas d'action sur mer.
(23 août) Thermopyles, 8e jour / Deuxième bataille des Thermopyles, environ jusqu'à midi. - Ephialte se présente dans le camp de Xerxès. - L'encerclement des Grecs est décidé. - Dès la tombée de la nuit, l'armée d'Hydarnès entreprend à travers de sentier d'Anopée une marche qui devait durer toute la nuit.
Artémision / Pas d'action sur mer.
(24 août) Thermopyles, 9e jour / Léonidas est informé, à l'aube, de l'imminence de l'encerclement. - Après le conseil de guerre, les alliés se retirent. Les Thespiens et les Thébains demeurent aux côtés des Lacédémoniens. - Assaut de l'armée perse entre 9h et 10h du matin. - Léonidas contre attaque. - Lutte acharnée et à mort; Léonidas est tué et le combat se poursuit autour de son corps. - L'armée d'Hydarnès survient à l'arrière. - Les survivants Lacédémoniens et Thespiens se retirent au Kolônos où ils sont tués jusqu'au dernier. Les survivants Thébains sont capturés. - Xerxès occupe le défilé des Thermopyles.
Artémision / La flotte perse quitte les Aphètes vers midi. - Les Grecs prennent leurs formations de combat. Le 3e combat naval est engagé aux premières heures de l'après-midi. Le soir, les adversaires se retirent dans leurs ports de mouillages respectifs. - Arrive Abronichos avec le bateau observateur, embossé au large des Thermopyles, pour annoncer le désastre. - La flotte grecque prend immédiatement la mer en direction des rivages de l'Attique.

B. Les «300 Spartiates»

La bataille des Thermopyles a suscité les commentaires de nombre d'exégètes. Nous renverrons le lecteur à l'excellente étude d'Apostolos Dascalakis, Problèmes historiques autour de la bataille des Thermopyles (1962), publiée cette même année où sortit sur les écrans le film de Rudolph Maté.

En fait, les Grecs étaient 7.000 environ, à défendre les Thermopyles. Quatre mille d'entre eux venaient du Péloponnèse; les autres - dont 700 Thespiens et 400 Thébains - étaient de Grèce centrale. Ces chiffres n'incluent pas les effectifs de la flotte athénienne, commandée par Thémistocle, qui couvrait le flanc droit de Léonidas : l'Euripe (bras de mer entre le continent et l'Eubée).

Le film de Maté ne montre que les 300 Spartiates et les Thespiens (dont il ne précise pas le nombre); accessoirement, il évoque la présence de la flotte athénienne. C'est dommage et injuste; il faut reconnaître ici l'influence partisane d'Hérodote relayant la propagande spartiate, génératrice de nos clichés scolaires (8) et dont les thèses sont reprises par l'historiographie officielle néo-hellénique.



.
avatar
lechatsurletOit
Gardien de BrOcéLiande

Masculin

Age Age : 46
post post : 282

Revenir en haut Aller en bas

Re: TrigOn(en construction)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum